Mes astuces de parent

astuce n°9 : aider ses enfants à acquérir de l’autonomie grâce à un jeu : « happy week ».

Pas la peine de se le cacher, si vous avez un enfant de plus de 5 ans, je suis sure que vous aussi vous en avez un peu assez de répéter 50 fois les mêmes choses. « Tu t’es lavé les dents? ton cartable est prêt pour demain? As tu pris ta douche? » Bien sûr, les questions varient en fonction de l’âge de vos enfants, mais cette idée d’avoir à être constamment derrière eux pour leur redire ce qu’ils doivent faire, c’est agaçant, non? D’ailleurs, c’est aussi pénible pour eux que pour nous. A force, ils ont l’impression d’étouffer sous nos demandes, mais le problème, c’est que si on ne leur dit pas, ce n’est pas fait.

Comment peut on alors accompagner nos enfants pour développer leur autonomie sans avoir à leur répéter les choses?

26971797_273246149875581_1588660522_o
le plateau et des cartes actions.

Il y a un peu plus d’un mois, j’ai découvert le jeu Happy Week et le concept m’a plus instantanément. Un jeu du quotidien, pour aider les enfants à être plus autonome, c’était pile ce qu’il me fallait pour ma grande de tout juste 9 ans qui a un peu du mal à gérer les choses seule. L’autonomie, c’est clairement ce qui lui fait défaut, et je me sentais un peu démunie pour l’accompagner correctement et la faire progresser dans ce domaine.

Alors, quel est le concept de ce jeu?

C’est tout simple en fait. Le jeu comporte un plateau, des pions et des cartes. Le plateau du jeu doit être sorti en permanence, il faut donc lui trouver un endroit stratégique! Chez nous, il est sur le dessus de la commode de ma fille, dans sa chambre.

Il est possible de faire jouer plusieurs enfants sur le même plateau, un bon point pour les familles qui souhaiteraient aider leurs enfants sans avoir à se dire qu’il faut acheter plusieurs jeux! Au contraire, plus les enfants avancent dans leurs tâches, plus cela fait avancer le pion de la famille. Allez, je m’explique.

L’objectif du jeu est donc que l’enfant gère ses tâches quotidiennes tout seul. Pour cela, le jeu propose  des  cartes de choses à faire comme par exemple « j’ai débarrassé la table », « je me suis brossé les dents », etc. En tout, nous avons le choix entre 32 cartes « actions » mais il y a aussi des cartes vierges qui permettent de rajouter les actions que vous souhaitez et qui ne seraient pas présentes. Bien évidemment, le but n’est pas de faire crouler vos enfants sous les tâches, donc il faudra choisir 5 cartes à placer sur des petits socles (fournis). A chaque fois que votre enfant effectue une action, il avance son pion d’un pas sur le plateau, mais il avance également le pion famille d’un point. Pourquoi? Parce que l’objectif principal est de gagner un bon moment à partager en famille. Lorsque le pion de la famille est arrivé, c’est qu’il est temps de partager ensemble ce moment! Plusieurs cartes « bons moments  » sont fournies avec le jeu, mais il est bien évidemment possible de choisir autre chose si vous le souhaitez!

27017909_273246176542245_348821338_o
quelques exemples de cartes actions. On en parle de la carte « j’ai offert 30 min de tranquillité » ? 😉
26994572_273246199875576_1581111155_n
derrière chaque carte action, une explication!

 

Lors de son parcours de son côté du plateau, l’enfant va également pouvoir tomber sur des cases spéciales, des cases « bonus » qui lui permettront d’avancer plus rapidement son pion ou bien celui de la famille, mais aussi des cases « étoiles » où il devrait piocher des cartes » bons moments ». Ce sont des petits moments (15 ou 30 minutes en fonction de là où il tombe) pour lui, mais qui peuvent aussi être des moments passés en famille (cette semaine, ma fille a pioché « faire un gâteau »).

27018074_273246159875580_1124698770_o
quelques exemples de cartes bon moment.

Personnellement, je n’attends pas que le pion de la famille soit arrivé pour changer les actions, pour l’instant je lui change une ou deux actions chaque semaine. Mais vous pouvez également laisser les 5 mêmes cartes jusqu’à l’obtention du bon moment en famille.

Alors, pourquoi c’est top?

C’est top parce que c’est un jeu coopératif, il n’y a pas de perdant. C’est top parce qu’en plus d’aider et de motiver les enfants dans leur autonomie, c’est toute la famille qui en profite en passant de bons moments. Certes, nous n’attendons pas d’avoir un jeu comme celui là pour passer de bons moments ensemble, mais le fait que ce soit matérialisé et dans le cadre du jeu change un peu les choses. Par exemple,  le bon moment en famille que nous avons décidé de choisir, ensemble, avant de mettre en place les actions, est d’aller à la piscine ensemble. C’est quelque chose que nous faisons bien trop rarement en dehors de la saison d’été, et que les filles adorent pourtant. Le fait que cette carte soit présente dans le jeu nous a motivé à la prendre, et motive ma fille pour faire ses actions au quotidien.

26942164_273246119875584_544548516_o
des exemples de cartes bon moment en famille.

J’aime aussi le fait que l’enfant visualise tout le temps ce qu’il a à faire. C’est plus concret car c’est matérialisé par des cartes. Il n’est pas nécessaire de lui rappeler sans arrêt, il le sait car il le voit. Les dessins aident les plus petits qui ne savent pas encore lire, ce qui permet de les laisser vraiment gérer tout seuls.

Et si malgré tout mon enfant n’effectue pas ses actions?

Plutôt que d’avoir a lui redire sans arrêt ce qu’il doit faire, il est plus facile de dire  » Tu me fais voir comme tu as bien avancé sur ton plateau? » ou encore « tu as réussi à faire toutes les actions aujourd’hui? » et ainsi se baser sur le jeu et non plus sur des remarques ou des reproches qui seront certainement plus négatives. Et puis, il reste que certaines actions sont nécessairement contrôlées, comme par exemple les devoirs de ma fille. Elle avait du mal à faire certaines choses seules, et le fait de lui avoir mis en action dans le jeu l’a motivée à se prendre un peu plus en charge. Mais cela ne veut pas dire que je ne regarde plus ce qu’elle fait et que je ne l’aide plus à travailler!

Parfois, il arrive qu’elle n’effectue pas une action. Par exemple, la semaine dernière, elle avait comme carte « débarrasser la table » et elle ne l’a pas fait tous les jours. Ce n’est pas grave! Elle gère son avancement sur le plateau comme elle l’entend, et n’a pas triché : pas d’action, pas d’avancement. Je ne lui ai pas répété à chaque fois qu’elle ne l’avait pas fait, car elle a en tête les actions qu’elle doit faire. Si je ne peux pas être aussi souple sur toutes les actions (douches, devoirs, etc), il me semble tout de même important que pour certaines tâches, l’enfant puisse avoir le choix de l’effectuer ou non. Cela fait partie de l’apprentissage!

Un point négatif ?

J’ai été plus que ravie de ce jeu, mais je vous avoue tout, j’ai quand même trouvé un point négatif. En écoutant Marshall Rosenberg, qui parle d’éduquer sans punition ni récompense, j’avais bien en tête que les récompenses n’étaient pas la meilleure solution. En effet, cela fait penser à l’enfant qu’il fait quelque chose pour obtenir une récompense, et non pas parce que cela est bien pour lui ou que ça lui est nécessaire. On lui apprend donc qu’il ‘y a pas d’action gratuite mais que tout mérite une récompense. Cela me chagrine un peu, mais à la fois les récompenses proposées ne sont pas matérielles mais des bons moments qui profitent à tous, et pour moi cela est assez différent.

Alors, ça fonctionne vraiment?

Oui, oui, oui et mille fois oui! Je remercie vraiment la personne qui a inventé ce jeu, car c’est vraiment une aide précieuse pour toute la famille. Ma fille est beaucoup plus motivée pour gérer son quotidien seule, et est ravie d’avoir des temps bonus. Ces temps auraient peut être eu lieux sans le jeu, mais la différence est qu’ils ont lieu grâce à ses actions, et cela renforce sa fierté et sa confiance en elle.

26941844_273246186542244_1227756795_o

 

Pour le trouver, ça se situe ici : www.happyweek.fr et avec le code Promo PARENTSEPANOUIS vous aurez une réduction de 6 €!

Activités et jeux

Le jouet du moment, testé et approuvé par ma presque deux ans, Mon premier Dokéo.

Il y a six ans et demi déjà, je cherchais un cadeau d’anniversaire pour ma fille de deux ans. J’avais découvert Mon premier Dokéo de Nathan, et il me semblait vraiment bien. Je l’ai donc offert à ma fille, toute contente de ma trouvaille, mais celle ci ne lui a jamais trouvé grand intérêt. Ma déception fut grande, surtout vu le prix! Je l’ai gardé tout de même, et bien que je ne sois plus une grande fan des jeux électroniques, je l’ai ressorti pour ma deuxième qui est à l’aube de ses deux ans. Et comme elles ont des caractères bien différents, ça n’a pas loupé, ma deuxième est une grande fan de son Dokéo avec lequel elle joue pendant de longs moments et qu’elle ne quitte plus depuis que je lui ai donné!

Alors, le Dokéo, qu’est ce que c’est?

C’est une plate-forme interactive qui fonctionne par simple pression du doigt.  Le dessus de la plate-forme possède des comptines, puis on rajoute par dessus des fiches qui permettent de nombreuses activités. Chaque fiche possède un thème particulier : les moyens de transport, la ville, la mer, la ferme, les couleurs, etc…. Sur chaque fiche, l’enfant peut appuyer ou il veut, les éléments lui sont alors nommés. Mais il y a également trois autres modes disponibles pour chaque fiche : des petits jeux qui permettront d’utiliser ses connaissances toutes fraîches!

Aujourd’hui mon premier Dokéo a changé sur la forme, car il ressemble plus à une tablette alors que ce n’est pas le cas du mien. Il s’est adapté à l’évolution 😉

Même si je ne suis toujours pas fan de l’accumulation de jeux électroniques pour les enfants, je dois bien avouer qu’il est plutôt pas mal fait. Il permet d’être en autonomie ou de jouer avec papa ou maman!

Bien sur, il ne se substituera pas à un « cherche et trouve » que l’on peut faire avec son enfant avec un livre, mais il comporte une grande variété de thèmes divers et donc un vocabulaire important, ce qui n’est pas négligeable à cet âge là!

nathan-mon-premier-dokeo

 

Non classé

Voici pourquoi j’ai choisi une poupée Lottie pour ma fille.

Après avoir laissé de côté les poupées Bratz (quelle horreur) et changé la corpulence et la taille des poupées Barbie (enfin), il est peut être temps de se rendre compte que certains jouets ne sont pas adaptés pour nos enfants.

Oui, la poupée Barbie est belle, mais elle est totalement fictive. Il est impossible d’avoir des jambes de cette longueurs, une taille aussi fine, des pieds qui sont incurvés pour les chaussures à talons, etc.  Certaines personnes n’y verront rien de dramatique : c’est juste un jouet. D’autres penseront qu’il est important que les enfants se projettent dans la vie d’adulte, et qu’il est possible de le faire grâce à ces poupées et leurs différents métiers (super)… Je ne suis d’accord avec aucun des deux points de vue. Pourquoi?

Je pense qu’un enfant n’a pas besoin de se projeter dans une vie d’adulte, mais d’être bien dans son présent et sa vie d’enfant. Et puis, à quoi cela leur servirait de se projeter dans une utopie, dans un modèle qui n’existe pas et qui n’existera jamais? Pourquoi vouloir mettre dans la tête des enfants un idéal inatteignable? Pourquoi leur faire penser que la beauté est quelque chose de falsifié? Vous savez où ça nous mène? A la même chose pour les adultes. A toutes ces photos retouchées, à toutes ses « stars » maquillées à outrance. Mais pour quoi faire?

Le jour ou j’ai découvert les poupées Lottie, j’ai ressenti un certain soulagement : enfin une marque créait des poupées pour les enfants, à l’effigie des enfants et avec des occupations d’enfants (mais aussi des accessoires d’enfants, comme par exemple des lunettes)! Ces personnages ont en effet l’aspect d’un enfant de neuf ans environ. Pas de poitrine, pas de maquillage, pas de talons… Ouf, juste de simples enfants!

Leurs intérêts sont divers : la danse, l’équitation, les animaux, la peinture, la photo, l’astronomie, etc. Autant d’activités qui pourraient intéresser des enfants de cet âge là.

Lottie02

La marque propose également des poupées garçons.

Ma fille a choisi la poupée avec son petit chat qui est très mignonne, même si j’avais personnellement une préférence pour celle avec ses bottes de pluie jaunes (mais malheureusement la poupée n’était pas pour moi 😉 je n’ai donc pas choisi! ).

lottie

Je préfère donc que ma fille se sente bien dans sa vie d’enfant avant de lui demander de se projeter dans sa future vie d’adulte, ce qui n’a, à mon avis, aucun sens. Je me rends compte qu’on demande très tôt aux enfants ce qu’ils veulent faire comme métier plus tard au lieu de leur demander ce qu’ils aiment faire. C’est encore une aberration de notre monde d’adulte…

poupée-lottie-1

Je vous laisse donc aller voir sur leur site en cliquant ici les jolis modèles qu’ils proposent.

Et puis, je suis vraiment très contente car j’ai la possibilité de vous faire gagner la poupée qui me plaisait le plus, celle ci! Elle est chouette non?

lottie muddy

Pour jouer, c’est tout simple, il suffit de remplir les informations que l’on vous demande, ici! (notez bien le nom de mon blog!)

(Vous avez deux semaines pour jouer.)

Bonne chance à tous!

Activités et jeux

Pourquoi je ne regrette absolument pas d’avoir choisi la marque Rubens Barn pour la poupée de ma fille.

Pour Noël dernier, je cherchais une poupée pour ma fille. Elle avait à peine un an et demi, c’était encore un peu tôt, mais tant pis. J’ai toujours adoré les poupées corolles, en ayant chérie une moi-même pendant des années (elle est toujours chez mes parents), je savais que c’était un choix sûr. Mais à l’âge de ma fille, c’était un poupon plutôt qu’une poupée qu’il fallait que je choisisse.

En cherchant un peu sur internet, je suis tombée sur des messages de plusieurs personnes faisant l’éloge de la marque Rubens Barn. Je ne connaissais pas du tout et suis allée me renseigner sur leur site.

Rubens Barn, c’est une marque suédoise qui crée des poupées à la main depuis plus de 20 ans. Les poupées sont toutes entièrement en tissus et très réalistes. Chaque tranche d’âge à une poupée qui lui correspond, même si personnellement je n’ai pas du tout respecté cela pour ma fille.

Ils ont également une collection 100% bio!

Ce qui m’a séduite, c’est le fait qu’elles soient entièrement en tissus, mais surtout très réalistes. En effet, tous les éléments du corps sont présents et les poupées sont donc sexuées. Je peux vous dire que cela a un intérêt quand les enfants découvrent leur corps mais également pour le passage à la propreté. Ma fille de 23 mois est à ce stade et rigole beaucoup de voir que ça poupée à aussi un sexe féminin et un anus. Cela nous permet de parler du corps et de la propreté. Elle aime montrer tous les éléments du corps qu’elle a appris à reconnaître sur le sien d’abord.

Deux personnes m’ont dit que la poupée faisait peur, et je n’ai pas compris pourquoi. Est ce parce que nous sommes justement trop conditionnés avec les poupées Corolle?

En tout cas ici c’est un véritable succès, et si au début ma fille s’en intéressait peu (parce que j’avais choisi un modèle un peu gros pour elle), je dois dire que depuis quelques mois, elle l’adore!

Et vous, sur quel marque portez vous votre choix pour votre enfant?

rubens barn tout
Les différentes tailles de poupées.

rubens barn

IMG_20170715_122513_880