éducation bienveillante

Comment lutter contre le regard des autres et la compétitivité?

Nous le savons très bien maintenant, l’épanouissement personnel ne peut s’acquérir avec la pression sociale et la compétitivité. Or, dès le plus jeune âge, c’est ce à quoi nous sommes habitués.  Les parents commencent à comparer nos tailles et nos poids de naissance, la manière dont on évolue la première année, si on a marché plus tôt qu’un autre, parlé plus tôt qu’un autre… On comprend très rapidement que si on veut se faire une place dans ce monde, cela va se faire en écrasant les autres pour pouvoir être le premier.

Pierre Rabhi a dit « Quand un enfant arrive, on lui présente le monde comme une arène dans laquelle il doit se battre pour gagner. On a plus l’impression que l’on prépare des soldats de l’économie bien plus que des êtres épanouis. »

Comment arriver à sortir de cet état d’esprit quand tout s’y oppose autour de nous et nous laisse sous entendre que ce mode de fonctionnement est le bon, puisqu’il prédomine? Il est tellement ancré en nous, autour de nous, qu’il devient la normalité.

Ainsi, l’école nous apprend ce fonctionnement. Mais il serait trop facile de tout mettre sur le dos de l’éducation nationale, car c’est toute la société qui le fait !

Je vais prendre un exemple qui me semble le plus idiot possible : les émissions de télévision. Chez nous, nous regardons très rarement la télévision, quasiment pas. Nous regardons uniquement des films ou dessins animés que nous avons. Mais parfois (quand je repasse et que je suis seule), il m’arrive de mettre la télé  ou une émission en replay, quelque chose qui ne demande pas trop d’attention (je n’ai pas envie de me brûler 😉 )

C’est comme cela que je suis arrivée à regarder 4 mariages pour une lune de miel(Je ne vais pas vous mentir, j’avais déjà regardé cette émission avant de préparer mon mariage, mais je n’avais plus regardé depuis longtemps, plus regardé depuis mon changement de regard face au monde). J’ai choisi de regarder un épisode final, pour avoir en résumé les mariages des 4 différentes personnes. Et là, je me suis rendue compte de l’horreur de l’émission. Non seulement on fait en sorte que le regard des autres et leur jugement soit normal, mais en plus pour un événement qui est censé être ultra personnel et vraiment important. Pire, on y ajoute de la compétition et de la stratégie pour écraser les autres et gagner. Si, il y a quelques années, je regardais cette émission pour voir les différents aspects des mariages  proposés (robe, repas, décoration, etc), aujourd’hui je vois ça avec un regard totalement différent et complètement horrifié. Est ce cela que l’on souhaite transmettre aux gens ? Qu’il est normal de se juger, de se soumettre au regard des autres et de tenter de les écraser? Bien sur, larmes, tristesse et frustration étaient au rendez-vous chez les mariées, comment peut il en être autrement?

jury-1041589__480

Il est évident pour moi que je ne regarderai plus jamais ce genre d’émission. (Vous allez me dire qu’il est possible de ne pas les regarder, et je serais tout à fait d’accord avec vous, mais combien de personnes les regardent ? Combien de personnes vont inconsciemment penser que ceci est la normalité? Car même si vous pensez regarder cette émission avec un esprit critique, il est tout de même fort à parier que la démarche s’incrustera en vous de manière naturelle, puisque finalement elle fait écho à ce que toute la société nous renvoie.)

Du coup, c’est à nous, adultes qui sommes dans l’éducation positive, de transmettre des valeurs différentes à nos enfants pour que cela ne perdure pas. Donnons-nous la possibilité de transmettre l’empathie, l’entraide et la générosité, d’apprendre à ne pas juger mais à aider, de ne pas être en compétition avec son prochain.

A nous de sortir de notre zone de confort, à nous de mettre de côté le regard des autres même si l’on parait en marge de la société. A nous d’offrir la liberté aux générations futures, la liberté d’être qui ils souhaitent pour devenir le meilleur d’eux-mêmes. Car si nous ne le faisons pas, qui le fera?

woman-591576__480