éducation bienveillante, Un conseil?

Pourquoi il vaudrait mieux arrêter de complimenter nos enfants.

les compliments

Lorsque j’ai posté ce panneau sur Facebook, beaucoup d’entre vous ont été surpris. Pourquoi ne devrait-on pas complimenter son enfant? On parle d’éducation positive, et un compliment, c’est positif, non?

En fait, quand on regarde le compliment d’un peu plus près, même s’il parait positif, il n’a pas du tout la même conséquence qu’un encouragement. C’est là toute la subtilité de la chose, c’est là ou beaucoup de personnes confondent… C’est un peu comme le fait de penser que l’éducation positive c’est tout laisser passer à son enfant. Il faut se pencher dessus un petit peu plus pour voir ce qu’il se cache derrière.

Tout d’abord, sachez qu’un compliment et un encouragement est perçu dans les deux cas très positivement par la personne qui le reçoit.

Ne culpabilisez surtout pas d’avoir complimenté vos enfants! Tout le monde l’a fait, et les choses sont souvent tellement ancrées en nous qu’il est très difficile de se corriger  tout de suite. Simplement, en lisant cet article, apprenez à voir ce qui peut se cacher derrière le compliment que vous faites et essayez, petit à petit, de transformer tous vos compliments en encouragements!

Mais alors, qu’a-t-il de négatif, le compliment ?

« Maman, maman! Regarde  mon dessin? Tu le trouves beau? »

Comment réagiriez-vous à cette question? J’imagine que vous l’avez déjà vécue et que dans 98% des cas vous avez répondu : « il est magnifique mon chéri, bravo! ».  Oui, moi aussi. Et vous pourriez même rajouter « je te trouve très doué mon chéri, je suis fière de toi »! Bien sur, votre enfant serait ravi et repartirait tout content. Alors, pourquoi vaudrait-il mieux lui répondre autrement?

En complimentant son enfant, on émet un jugement personnel sur lui, et on l’incite à changer son comportement pour faire plaisir aux autres. Il va donc tout faire pour recevoir d’autres compliments des personnes autour de lui : membres de la famille, enseignant, etc. Il agira alors en fonction de ce que les autres peuvent penser de lui et va devenir dépendant du regard des autres.

En tant que parents, on pense souvent qu’il est de notre rôle de complimenter nos enfants, de leur dire qu’on est fier d’eux, etc. Alors, bien sur, il est important que votre enfant comprenne que vous portez sur lui un regard bienveillant, un regard de fierté, mais ce qu’il doit surtout savoir, c’est que quoi qu’il fasse, quoi qu’il puisse se passer, votre amour et votre fierté seront toujours intacts.

Du coup, plutôt que de complimenter son enfant, il vaut mieux l’encourager.

L’encouragement, ça change quoi?

Encourager son enfant, c’est lui donner la possibilité de développer sa confiance en lui, c’est lui permettre de faire les choses pour lui, pour être fier de lui-même et pour ne pas être dépendant du regard des autres.

J’entends énormément de personnes autour de moi me dire que les enfants ne sont pas capables de travailler pour eux, qu’ils ne comprennent pas l’intérêt de l’école avant longtemps et qu’il est donc normal qu’ils travaillent pour faire plaisir à leurs parents ou à leurs enseignants. Je ne suis pas du tout d’accord avec cela, et je pense que nous l’induisons à nos enfants par nos compliments. Nous les rendons dépendants de notre regard, de notre jugement. En encourageant nos enfants, nous les inciterions à comprendre et agir pour eux-mêmes. Ils modifieraient ainsi leur comportement non pas pour plaire aux autres, mais pour eux-mêmes.

Alors concrètement, ça donne quoi?

Vous le savez, le jugement d’une personne n’est que son point de vue. C’est totalement subjectif. Si vous dites à votre enfant qu’il est doué pour le dessin, et qu’un jour, dans sa vie, il se retrouve face à un enseignant ou une autre personne qui lui dit que son dessin est moche et qu’il n’a aucun talent, comment réagira-t-il? Il risquera alors, à ce moment là, de perdre totalement confiance en lui. Or, si à l’inverse, vous l’avez encouragé, il saura ce qu’il vaut et ne se laissera pas déstabilisé par le jugement d’une personne. Il aura appris à faire pour lui et à évaluer son travail en fonction de lui.

Concrètement, ce n’est pas vraiment difficile à mettre en place. Reprenons notre exemple du début :

« Maman, maman, regarde mon dessin! Tu le trouves beau? »

Vous pourriez répondre  » Oh! Je vois que tu t’es bien appliqué! Tu en penses quoi, toi? Tu dois être fier de toi! »

A là place du « je », vous l’incitez à réfléchir sur son travail, à ce qu’il soit fier de lui. Vous allez ainsi travailler sa confiance en lui, et c’est un magnifique cadeau que vous pouvez lui faire.

N’oubliez pas de dire souvent à vos enfants que vous les aimez et que vous êtes fiers d’eux quoi qu’ils fassent, et pas à des moments précis parce qu’ils ont réussi quelque chose, mais n’importe quand.

J’espère que cet article vous aura permis d’y voir un peu plus clair pour différencier le compliment de l’encouragement. Et surtout, ne soyez pas trop dur envers vous même! Au même titre que nos enfants apprennent, nous apprenons constamment à devenir de bons parents 😉

Prenez soin de vous, c’est essentiel.

Valentine.

Un conseil?

Quelques conseils?

Je ne sais pas si vous me suivez sur ma page facebook mais j’aime beaucoup donner des petites informations sur les enfants et depuis quelques temps, des conseils pour aider les parents pour des moments du quotidien. Du coup, je vous mets ici quelques panneaux que j’ai posté là bas.

N’hésitez pas à venir me rejoindre sur ma page facebook pour en voir d’autres si cela vous intéresse!

apprendre l'autonomiechoix guidésencourager son enfantmontrer l'exemple