Mes astuces de parent

Préparer son enfant pour la rentrée en petite section.

Ca y est, c’est officiel, plus qu’une semaine et tous les loulous (sauf ceux en IEF) rentreront à l’école. Certains comptent les jours, d’autres un peu moins. Et il en est de même pour les parents. De nombreux papas et mamans se questionnent sur la manière dont cela va se passer : est-ce-qu’il va pleurer? est-ce-qu’il va se faire des copains? Les autres seront-ils gentils avec lui? La maîtresse va-t-elle faire preuve de VEO? Faut il que je lui apprenne à reconnaître son prénom, à tenir son crayon correctement avant la rentrée? Comment préparer mon enfant pour la rentrée en petite section?

De plus en plus de parents pensent qu’il faut faire « travailler » leurs enfants avant qu’ils ne rentrent à l’école, pour les préparer au travail qu’ils feront dans leur classe. Mais ce qu’il faut savoir avant tout, c’est que la petite section c’est surtout la classe de l’apprentissage de la vie en collectivité! Alors comment préparer son enfant? Je vous dis tout!

1- L’aider à développer son empathie.

Un enfant empathique sera forcément plus doux avec les autres. Il est possible de travailler cela en apprenant à reconnaître et accueillir les émotions que l’on ressent. Si votre enfant vous tape, vous pouvez lui dire que cela vous fait mal et que vous êtes triste quand vous avez mal.

(cliquez sur l’image)

2- L’aider à développer son autonomie.

Cette année, votre enfant va apprendre de plus en plus à être autonome. Si vous êtes du genre préssé, vous avez peut être pris l’habitude d’habiller votre enfant, ou de lui mettre ses chaussures à sa place. Il vous reste une semaine, c’est le moment de le laisser faire! Prenez lui des chaussures qu’il peut gérer tout seul pour éviter les frustrations, et acceptez que ce soit un peu plus long! Pour l’habillage, vous pouvez opter pour des cadres d’habillage qui l’aideront à utiliser les différentes fermetures (boutons, pressions, fermeture éclair….)

Personnellement j’ai ceux là et je le trouve très bien. Vous pouvez aussi les faire vous-mêmes sir vous avez le temps! (vous pouvez cliquer sur l’image)

3- L’aider à vivre avec les autres.

Souvent, vers 3 ans, le vivre ensemble est compliqué. C’est bien pour cela que c’est ce qui est travaillé en priorité. Difficile pour certains enfants de prêter, d’attendre leur tour, etc. Comment les aider? En jouant avec eux à des jeux de société! De cette façon, vous pourrez travailler l’attente et la règle : c’est chacun son tour!

Pour cela, les jeux Haba sont très bien faits. Vous pouvez essayer déjà les jeux coopératifs car il est parfois encore difficile à cet âge d’accepter de perdre contre l’autre, et c’est tout à fait normal! Avec un jeu coopératif, vous jouer ensemble pour gagner.

Ma fille adore le voleur de carottes! (vous pouvez cliquez sur l’image)

 

4- L’aider à développer le langage.

En petite section, il y a beaucoup de changements, mais s’il y a une progression qui est impressionnante, c’est souvent celle du langage. Tout comme les enfants ne marchent pas tous au même âge, ils n’en sont pas tous au même niveau de langage en entrant en petite section. Si c’est un point difficile pour votre enfant, vous pouvez l’aider en parlant beaucoup, en lisant des livres et également grâce à des cartes classifiées qui lui permettront d’enrichir son vocabulaire.

(cliquez sur l’image)

nathan

 

5- Etre positif même si vous avez des appréhensions.

Beaucoup de parents ont beaucoup d’appréhensions concernant cette grande étape dans la vie de leur enfant. Ils angoissent et,inconsciemment, transmettre leurs angoisses à leurs enfants. En fait, en essayant de les rassurer, ils se rassurent eux-mêmes. Si cette étape vous stresse, essayez de vous reconnecter à votre enfant intérieur pour voir ce qui génère de l’angoisse chez vous. Essayez d’être le plus positif possible, ou bien même le plus neutre possible avec votre enfant, il se fera sa propre idée. Son expérience lui est propre et ce qu’il va vivre n’est pas forcément ce que vous imaginez avec vos yeux à vous! N’oubliez pas que les enfants n’ont pas notre regard d’adultes avec tout ce que ça comporte 😉

 

6- Faites confiance à votre enfant.

Vous lui avez certainement donné les meilleures bases qui soit. Votre enfant est prêt, plein de confiance, et saura faire face à toute cette nouveauté qui va s’offrir à lui. Il va pouvoir découvrir, apprendre et connaître un nouvel environnement. Il aura les ressources nécessaires en cas de coup de mou, et comme vous aurez développé la confiance au sein de votre famille, vous pourrez toujours discuter à la maison de tout ce qu’il s’est passé pendant la journée (et pas de panique s’il ne raconte rien, c’est très souvent le cas et ça peut durer de nombreuses années!)

Voilà, pour moi, le plus important est de préparer son enfant à devenir autonome et à vivre avec les autres. C’est l’objectif le plus important de la petite section. Alors laissez tomber les cahiers d’exercices, les tenues de crayon et autre repérage de prénom, et soyez surtout prêt à laisser votre enfant grandir et passer cette étape importante.

 

Bonus : Si vous sentez que cette étape sera compliquée (pour vous, pour lui ou pour les deux) vous pouvez opter pour le petit coeur dessiné au creux du poignet. Chacun son coeur, un pour le parent, un pour l’enfant. Ainsi, au moindre coup de blues, l’un et l’autre peuvent regarder son coeur et se redonner un peu de courage! ( peu aussi être fait en version bisous sur un morceau de tissu ou de papier au fond de la poche!)

Alors, comment vous sentez-vous?

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.