Mes astuces de parent

astuce n°9 : aider ses enfants à acquérir de l’autonomie grâce à un jeu : « happy week ».

Pas la peine de se le cacher, si vous avez un enfant de plus de 5 ans, je suis sure que vous aussi vous en avez un peu assez de répéter 50 fois les mêmes choses. « Tu t’es lavé les dents? ton cartable est prêt pour demain? As tu pris ta douche? » Bien sûr, les questions varient en fonction de l’âge de vos enfants, mais cette idée d’avoir à être constamment derrière eux pour leur redire ce qu’ils doivent faire, c’est agaçant, non? D’ailleurs, c’est aussi pénible pour eux que pour nous. A force, ils ont l’impression d’étouffer sous nos demandes, mais le problème, c’est que si on ne leur dit pas, ce n’est pas fait.

Comment peut on alors accompagner nos enfants pour développer leur autonomie sans avoir à leur répéter les choses?

26971797_273246149875581_1588660522_o
le plateau et des cartes actions.

Il y a un peu plus d’un mois, j’ai découvert le jeu Happy Week et le concept m’a plus instantanément. Un jeu du quotidien, pour aider les enfants à être plus autonome, c’était pile ce qu’il me fallait pour ma grande de tout juste 9 ans qui a un peu du mal à gérer les choses seule. L’autonomie, c’est clairement ce qui lui fait défaut, et je me sentais un peu démunie pour l’accompagner correctement et la faire progresser dans ce domaine.

Alors, quel est le concept de ce jeu?

C’est tout simple en fait. Le jeu comporte un plateau, des pions et des cartes. Le plateau du jeu doit être sorti en permanence, il faut donc lui trouver un endroit stratégique! Chez nous, il est sur le dessus de la commode de ma fille, dans sa chambre.

Il est possible de faire jouer plusieurs enfants sur le même plateau, un bon point pour les familles qui souhaiteraient aider leurs enfants sans avoir à se dire qu’il faut acheter plusieurs jeux! Au contraire, plus les enfants avancent dans leurs tâches, plus cela fait avancer le pion de la famille. Allez, je m’explique.

L’objectif du jeu est donc que l’enfant gère ses tâches quotidiennes tout seul. Pour cela, le jeu propose  des  cartes de choses à faire comme par exemple « j’ai débarrassé la table », « je me suis brossé les dents », etc. En tout, nous avons le choix entre 32 cartes « actions » mais il y a aussi des cartes vierges qui permettent de rajouter les actions que vous souhaitez et qui ne seraient pas présentes. Bien évidemment, le but n’est pas de faire crouler vos enfants sous les tâches, donc il faudra choisir 5 cartes à placer sur des petits socles (fournis). A chaque fois que votre enfant effectue une action, il avance son pion d’un pas sur le plateau, mais il avance également le pion famille d’un point. Pourquoi? Parce que l’objectif principal est de gagner un bon moment à partager en famille. Lorsque le pion de la famille est arrivé, c’est qu’il est temps de partager ensemble ce moment! Plusieurs cartes « bons moments  » sont fournies avec le jeu, mais il est bien évidemment possible de choisir autre chose si vous le souhaitez!

27017909_273246176542245_348821338_o
quelques exemples de cartes actions. On en parle de la carte « j’ai offert 30 min de tranquillité » ? 😉
26994572_273246199875576_1581111155_n
derrière chaque carte action, une explication!

 

Lors de son parcours de son côté du plateau, l’enfant va également pouvoir tomber sur des cases spéciales, des cases « bonus » qui lui permettront d’avancer plus rapidement son pion ou bien celui de la famille, mais aussi des cases « étoiles » où il devrait piocher des cartes » bons moments ». Ce sont des petits moments (15 ou 30 minutes en fonction de là où il tombe) pour lui, mais qui peuvent aussi être des moments passés en famille (cette semaine, ma fille a pioché « faire un gâteau »).

27018074_273246159875580_1124698770_o
quelques exemples de cartes bon moment.

Personnellement, je n’attends pas que le pion de la famille soit arrivé pour changer les actions, pour l’instant je lui change une ou deux actions chaque semaine. Mais vous pouvez également laisser les 5 mêmes cartes jusqu’à l’obtention du bon moment en famille.

Alors, pourquoi c’est top?

C’est top parce que c’est un jeu coopératif, il n’y a pas de perdant. C’est top parce qu’en plus d’aider et de motiver les enfants dans leur autonomie, c’est toute la famille qui en profite en passant de bons moments. Certes, nous n’attendons pas d’avoir un jeu comme celui là pour passer de bons moments ensemble, mais le fait que ce soit matérialisé et dans le cadre du jeu change un peu les choses. Par exemple,  le bon moment en famille que nous avons décidé de choisir, ensemble, avant de mettre en place les actions, est d’aller à la piscine ensemble. C’est quelque chose que nous faisons bien trop rarement en dehors de la saison d’été, et que les filles adorent pourtant. Le fait que cette carte soit présente dans le jeu nous a motivé à la prendre, et motive ma fille pour faire ses actions au quotidien.

26942164_273246119875584_544548516_o
des exemples de cartes bon moment en famille.

J’aime aussi le fait que l’enfant visualise tout le temps ce qu’il a à faire. C’est plus concret car c’est matérialisé par des cartes. Il n’est pas nécessaire de lui rappeler sans arrêt, il le sait car il le voit. Les dessins aident les plus petits qui ne savent pas encore lire, ce qui permet de les laisser vraiment gérer tout seuls.

Et si malgré tout mon enfant n’effectue pas ses actions?

Plutôt que d’avoir a lui redire sans arrêt ce qu’il doit faire, il est plus facile de dire  » Tu me fais voir comme tu as bien avancé sur ton plateau? » ou encore « tu as réussi à faire toutes les actions aujourd’hui? » et ainsi se baser sur le jeu et non plus sur des remarques ou des reproches qui seront certainement plus négatives. Et puis, il reste que certaines actions sont nécessairement contrôlées, comme par exemple les devoirs de ma fille. Elle avait du mal à faire certaines choses seules, et le fait de lui avoir mis en action dans le jeu l’a motivée à se prendre un peu plus en charge. Mais cela ne veut pas dire que je ne regarde plus ce qu’elle fait et que je ne l’aide plus à travailler!

Parfois, il arrive qu’elle n’effectue pas une action. Par exemple, la semaine dernière, elle avait comme carte « débarrasser la table » et elle ne l’a pas fait tous les jours. Ce n’est pas grave! Elle gère son avancement sur le plateau comme elle l’entend, et n’a pas triché : pas d’action, pas d’avancement. Je ne lui ai pas répété à chaque fois qu’elle ne l’avait pas fait, car elle a en tête les actions qu’elle doit faire. Si je ne peux pas être aussi souple sur toutes les actions (douches, devoirs, etc), il me semble tout de même important que pour certaines tâches, l’enfant puisse avoir le choix de l’effectuer ou non. Cela fait partie de l’apprentissage!

Un point négatif ?

J’ai été plus que ravie de ce jeu, mais je vous avoue tout, j’ai quand même trouvé un point négatif. En écoutant Marshall Rosenberg, qui parle d’éduquer sans punition ni récompense, j’avais bien en tête que les récompenses n’étaient pas la meilleure solution. En effet, cela fait penser à l’enfant qu’il fait quelque chose pour obtenir une récompense, et non pas parce que cela est bien pour lui ou que ça lui est nécessaire. On lui apprend donc qu’il ‘y a pas d’action gratuite mais que tout mérite une récompense. Cela me chagrine un peu, mais à la fois les récompenses proposées ne sont pas matérielles mais des bons moments qui profitent à tous, et pour moi cela est assez différent.

Alors, ça fonctionne vraiment?

Oui, oui, oui et mille fois oui! Je remercie vraiment la personne qui a inventé ce jeu, car c’est vraiment une aide précieuse pour toute la famille. Ma fille est beaucoup plus motivée pour gérer son quotidien seule, et est ravie d’avoir des temps bonus. Ces temps auraient peut être eu lieux sans le jeu, mais la différence est qu’ils ont lieu grâce à ses actions, et cela renforce sa fierté et sa confiance en elle.

26941844_273246186542244_1227756795_o

 

Pour le trouver, ça se situe ici : www.happyweek.fr et avec le code Promo PARENTSEPANOUIS vous aurez une réduction de 6 €!

Laisser un commentaire