éducation bienveillante

Voici pourquoi la punition ne fonctionne pas avec les enfants…

Je côtoie encore tellement de parents qui me disent qu’un enfant doit obéir aux adultes et que la punition est nécessaire pour y arriver. J’avoue que, malgré toute mon avancée sur le sujet, l’éducation que j’ai reçue est tellement ancrée en moi qu’il m’arrive encore de réagir de la mauvaise manière et de vouloir punir (par la privation d’un temps d’écran, par exemple). Or, la punition ne sert à rien. Et celui qui l’explique sans doute le mieux, c’est Marshall Rosenberg, un psychologue américain qui a écrit de nombreux livres et donnés de nombreuses conférences sur la Communication Non Violente (CNV).

« La bonne vie c’est de faire ce que l’autorité dit de faire, et si on ne se conforme pas, on mérite de souffrir ». Ce sont les paroles de monsieur Rosenberg lors de sa conférence pour illustrer  des années et des années d’éducation  véhiculant cette idée. Du coup, lorsque l’on explique à certaines personnes qu’il faut arrêter les punitions, elles ne comprennent pas, car cela ne fait écho à rien de ce qu’elles ont appris jusque là. C’est le gros problème avec la communication non violente (ou l’éducation positive), car elle remet en question tout ce qu’on nous a enseigné. Ces personnes pensent tout de suite qu’on parle de laxisme, qu’il faudra tout laisser faire aux enfants et que cela aura pour conséquence des enfants rois ou des futurs délinquants.

Or, ce qu’il faut bien comprendre, c’est qu’il peut y avoir de la coopération sans punition. Lorsque ces mêmes personnes vous parlent d’avant (« avant, il y avait du respect »), elles vous parlent en fait de la peur et de la crainte qu’avaient les enfants, mais pas du tout du respect. Nous avons éduqué les enfants à la peur, peur d’être puni, brimé, tapé même…Ces personnes, qui parlent d’avant, refusent de voir la possibilité qu’il en soit autrement, car cela leur fait peur. Il est évidemment beaucoup plus facile de continuer ce quoi nous avons toujours connu, même si ce n’est pas forcément la meilleure solution, mais parce qu’elle est rassurante dans la continuité.

Pour en revenir à la punition, Il serait faux de dire qu’elle ne fonctionne pas, car tout le monde (ou presque) l’a déjà testé. C’est d’ailleurs parce qu’elle a l’air de fonctionner qu’il est difficile de faire comprendre que l’on peut faire autrement.  Mais c’est la finalité qui ne fonctionne pas. En effet, si votre enfant fait quelque chose qui vous déplaît, posez-vous alors deux questions et vous verrez comment la punition interfère avec l’éducation que vous souhaitez lui donner. La première question est la suivante « que voulez-vous que votre enfant fasse différemment? ». Si votre enfant passe trop de temps devant un écran par exemple, la réponse à votre question est « j’aimerais qu’il passe moins de temps devant un écran ». Bien, sur, il serait possible de faire en sorte que cela se produise avec la menace de la punition. Si le seul objectif est de faire en sorte que votre enfant fasse ce que vous souhaitez (ici regarder moins d’écran), alors la punition pourrait fonctionner. Mais si vous vous posez la deuxième question,  vous vous rendrez compte que ce n’est pas le cas. Cette deuxième question est la suivante : « pour quelle raison votre enfant devrait se comporter comme vous souhaitez qu’il se comporte? »

Grâce à cette deuxième question, nous nous rendons compte que la punition, les brimades ou les rabaissements ne fonctionnent pas. Car alors, à chaque fois qu’un enfant pensera à la manière dont il doit se comporter, cela sera forcément en lien pour lui avec de la souffrance psychologique. Si votre enfant fait quelque chose uniquement par crainte d’être puni s’il ne le fait pas, il vous verra comme une personne violente car la punition est une forme de violence envers une autre personne. Voici donc le coût d’une telle éducation. Est ce cela que vous souhaitez pour vos enfants?

Je vous mets le lien de sa conférence indispensable à regarder si l’on souhaite changer de mode d’éducation:  https://www.youtube.com/watch?v=53_qlO_8qqo&feature=youtu.be

 

2 réflexions au sujet de “Voici pourquoi la punition ne fonctionne pas avec les enfants…”

  1. bonjour Valentine

    Je vous remercie pour cet article.
    La punition …ah la punition …elle est tellement ancrée dans notre mode de fonctionnement, d’éducation.

    Et même quand on a une entreprise, on a tendance inconsciemment à reproduire ce schéma, en cherchant les sanctions, les punitions, pour les salariés alors qu’il existe une autre voie, plus améliorative : récompenser ce qui a été fait de bien.

    Et ça commence dès l’enfance : trouver les clefs pour réussir à ne pas punir un enfant.
    Un long travail selon moi, qui n’est vraiment pas simple !

    Au plaisir
    Evan BOISSONNOT

    1. Bonsoir Evan, et merci pour votre commentaire!
      Vous avez totalement raison, tout ça est bien trop ancrée dans notre mode d’éducation… Il y a quand même des choses qui évoluent, tout doucement, mais tellement peu en comparaison avec ce qu’il faudrait !

Laisser un commentaire