la bienveillance....pour soi-même, pour les adultes

La désinformation sur internet et les réseaux sociaux.

Internet est une avancée considérable au niveau technologique. C’est également d’une grande aide lorsque l’on souhaite faire des recherches. Si on sait bien chercher! Tout est tellement facile d’accès que certaines personnes pensent ne plus avoir besoin de professionnels…. C’est ainsi qu’on voit beaucoup de monde demander des conseils médicaux et s’opposer aux médecins traitants. Tout comme l’on voit également beaucoup de parents prendre des documents pour faire travailler leurs enfants et se substituer aux enseignants.

Oui, internet c’est une ressource infinie et c’est vraiment génial, mais encore faut il savoir s’en servir correctement.

A l’heure actuelle, les réseaux sociaux par exemple ne sont plus des lieux d’échanges mais de vrais business cachés derrières des publications.

Mais le pire, c’est la désinformation. N’importe qui peut ouvrir un blog, un site, une page facebook….Et y dire ce qu’il y souhaite. Plus il aura de « followers », plus il sera reconnu et écouté, même si ce qu’il dit n’est pas vrai.

Vous vous souvenez de ce journaliste qui avait repris une information du Gorafi, ne sachant pas à l’époque que c’était un journal parodique, pour la publier sur son propre journal?

Deux nouveaux exemples me viennent en tête, mais ce ne sont malheureusement pas les seuls:

Le premier, c’est cette histoire de noyade sèche. Un enfant est mort aux USA quelques jours après une baignade. Ses poumons étaient remplis d’eau et il en est décédé. Des personnes se sont emparées de cette histoire, et ont pondu des articles hyper angoissants et anxiogènes pour les parents. Au lieu d’expliquer ce qu’il s’était passé, l’information est devenue tout autre : attention aux baignades de vos enfants, s’ils boivent un peu trop la tasse, ils peuvent mourir une semaine après sans que vous n’ayez rien vu. C’est faux. Archi faux. D’abord parce que dans le cas de cet enfant aux USA, il avait ingurgité beaucoup d’eau, et ensuite parce qu’il avait eu des symptômes auxquels les parents n’avaient pas prêtés attention : des vomissements une toux persistante, un teint pâle, etc. Bref, autant de symptômes qui amène un parent à consulter rapidement et à ne pas attendre 5 jours.

Vous trouverez ici une explication assez précise sur cette affaire.

Le deuxième exemple est sur la vaccination. Le sujet des vaccins est un vaste débat sur lequel je ne m’attarderai pas maintenant. Mais avec la nouvelle loi prévue et les 11 vaccins amenés à être obligatoires, tout le monde y va de son avis, quitte à faire de la désinformation pour rameuter un peu plus de monde dans son camps. Vous serez certainement d’accord avec moi pour dire que c’est totalement déloyal. C’est pourtant ce que font des sites comme les moutons enragés ou encore initiative citoyenne, site belge très connu pour son positionnement anti vaccin. Et c’est comme cela que je suis tombée sur ce partage, par une page qui est toute de même suivie par plus de 5000 personnes

Capturevaccins

Or, cette information est fausse. La Suède n’a jamais refusé les obligations vaccinales, et surtout pas pour des histoires de santé. Vous trouverez ici un article du journal Le Monde expliquant clairement ce qu’il s’est passé en Suède concernant la vaccination.

Et même si je ne suis pas pro-vaccins, je trouve vraiment insupportable qu’on prenne les gens pour des idiots en leur donnant de fausses informations pour les rallier à leur cause.

Ces deux exemples ne sont malheureusement pas des cas isolés. C’est quotidiennement que la désinformation est partagée sur internet et notamment sur les réseaux sociaux. Mais comme internet est libre d’accès et que personne n’est formé pour s’y retrouver, ça génère souvent ce genre de conséquences.

Méfiez-vous de ce que vous pouvez lire, ne vous fiez pas aveuglément à un site ou une page parce qu’il est beaucoup suivi, cela ne veut pas dire qu’ils sont fiables. Gardez toujours votre esprit critique et surtout, votre logique. Si cela vous semble bizarre, n’hésitez pas à faire des recherches pour ne pas vous faire avoir.

2 réflexions au sujet de “La désinformation sur internet et les réseaux sociaux.”

  1. Et oui, malheureusement la plupart des gens n’arrive plus à se faire leur propre opinion et se contente de lire et répéter bêtement les choses et avec la facilité de partage sur les réseaux sociaux sa peut vite devenir viral

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.